Amap de l’Envol

Les producteurs de l'Envol

La ferme et ses acteurs

Une AMAP, association loi 1901, est par nature associée à une ferme, qui est elle une entreprise agricole. Dans le cas précis de la ferme de l’Envol, les femmes et les hommes qui produisent nos légumes (cf photo de groupe de début 2021)  sont associés au sein d’une coopérative de production (SCOP). Les trois membres associés historiques sont Eric Chatelet, maraicher des Douvières, qui a entrainé l’association PDL dans l’aventure de l’Envol, Laurent Marbot et Anais Droit, qui ont initié le projet avec l’amap de Vanves. La SCOP accueille également régulièrement d’autres membres, en “couveuse” ou en stage.

Le panier

Le panier dans le système amapien, est une part de récolte. Le maraicher s’engage sur une récolte divisée en un certain nombre de parts, et en retour l’amapien s’engage sur une part à l’année. Ce faisant il assure une sécurité financière au maraicher et partage les risques inhérents à toute production agricole.

Le contrat porte sur une année civile et prévoit 3 variantes :

  • une part complète hebdomadaire
  • une demi part hebdomadaire
  • une part complète par quinzaine

D’autres variantes peuvent exister, sur des arrangements entre amapiens.

La production étant exclusivement locale, la composition du panier varie avec la saison.

Prix d’une grande part : 24 €
Prix d’une petite part : 13 €

Paiement : par prélèvement, en 12 mensualités

Participer

Le fonctionnement de l’amap repose sur ses membres. Les amapiens ont un engagement de base : ils doivent assurer régulièrement une distribution.

Au delà de cet engagement, certains amapiens peuvent prendre d’autres responsabilités et d’autres fonctions :

  • responsabilité de distribution
  • suivi d’un des contrats partenaires
  • organisation d’ateliers (cuisine …) ou d’évènements
  • coordination (bureau) qui se réunit tous les mois et assure l’organisation générale.

Si vous souhaitez ce type d’engagement, n’hésitez pas à en parler aux membres de la coordination.

Si vous êtes intéressés par le fonctionnement de l’amap, vous pouvez vous abonner (et vous désabonner) à trois listes de diffusion :

Les produits partenaires

L’AMAP de l’Envol est associée à la ferme de l’Envol et à Eric Chatelet son maraicher qui lui fournit ses parts de légumes de saison. Mais l’amap peut également s’associer à d’autres partenaires sur le même principe d’abonnement annuel pour proposer à ses membres d’autres productions : pain, poulets et oeufs, tisanes, cresson ..etc.

Les distributions de produits partenaires ont lieu dans les mêmes lieux et les mêmes jours que les parts de légumes.

Toutes les productions partenaires sont ouvertes à l’ensemble des amapiens, même s’ils ne prennent pas de part de légume : il leur suffit d’être adhérent à l’association Panier de Longpont.

 

Distribution : où et quand ?

La ferme de l’Envol se trouve sur l’ancienne base aérienne de Brétigny sur Orge, mais la distribution a lieu à la ferme des Douvières : 8 chemin des Douvières, à deux pas de l’Orge, à Longpont sur Orge (voir plan ci-contre), le samedi de 10h30 à 12h. Le responsable de distribution peut alors être joint au numéro suivant : 06 52 79 80 86. Il vous est également possible de laisser des messages vocaux ou textuels à ce numéro, même en dehors des heures de distribution.

La distribution est prise en charge par les amapiens eux-mêmes à tour de rôle, avec un responsable de distribution et quelques membres de la coordination.

Interview

Interview d’Eric Chatelet, notre maraicher à la ferme de l’Envol, réalisée et montée par Bénédicte Jeancourt, amapienne.
Cliquer sur ce lien pour la vidéo.

Brêve histoire de l’AMAP de l’Envol

Notre association Paniers de Longpont s’est engagée dans le projet de la ferme de l’Envol avec son maraicher Eric Chatelet. C’est ainsi qu’est née L’AMAP de la ferme de l’Envol qui est ainsi devenue la troisième AMAP de l’association Paniers de Longpont. Il faut noter que la ferme de l’Envol héberge aussi d’autres AMAPs. La société des fermes agroécologiques (SFA) dont il est question plus bas, compte parmi les partenaires fondateurs l’AMAP des Douvières (Paniers de Longpont), l’AMAP Le panier vanvéen et l’AMAP du Blutin.

En terme d’organisation, et du fait de leurs liens étroits (même lieu de distribution et même maraicher), les comités de pilotage des deux AMAPs, des Douvières et de l’Envol, fonctionnent  ensemble pour le moment.

Photos du développement de la ferme

Le légume inconnu

L’amapien ne choisit pas la composition de son panier. Il peut donc se retrouver confronté à un légume qu’il ne connait pas (encore) et qu’il ne sait pas cuisiner.

Pour en savoir plus …

La ferme de l’Envol : une structure novatrice

La ferme de l’Envol est une structure très innovante basée sur deux sociétés coopératives réunissant des partenaires publics et privés. Elle héberge aujourd’hui 3 amaps, dont l’amap de Envol…. C’est un peu compliqué, mais très nouveau et on va essayer de vous expliquer !

Le projet Sésame

A l’origine de l’AMAP de la ferme de l’Envol, il y a le projet Sésame, lancé par l’agglomération Cœur d’Essonne en novembre 2016. L’agglomération ambitionne de devenir un territoire pionnier de la transition agricole et alimentaire. Deux axes sont développés :

  • préserver les terres agricoles, autant pour accompagner les agriculteurs existants que pour faciliter de nouvelles installations
  • offrir des produits bio et locaux pour tous. Le projet Sésame, c’est son originalité, vise l’ensemble de la chaîne : production, distribution, transformation. Sésame veut ouvrir largement cette offre : de l’approvisionnement des cantines scolaires en passant par une distribution accessible à tous, y compris aux plus fragiles.

Pour mener le projet, l’agglomération s’associe avec de nombreux partenaires publics et privés.

En janvier 2018, Sésame est lauréat au Plan d’Investissement d’Avenir (PIA) pour les Territoires d’Innovation Grande Ambition (TIGA) et obtient ainsi un premier financement de l’État.

La ferme de l’Envol

La fermeture programmée de la base aérienne 217, située entre Brétigny et Le Plessis Pâté a été une opportunité pour le projet Sésame. 75 ha de terre agricole, dont le foncier appartient à l’agglomération Cœur d’Essonne sont libérés et ce sont sur ces parcelles que va s’implanter la première ferme agroécologique du projet Sésame, la ferme de l’Envol.

 

Une ingénierie très innovante

Pour atteindre les objectifs ambitieux de Sésame, deux sociétés coopératives sont créées, SCIC et SCOP, ainsi que le montre le schéma ci-contre.

La SCIC de Ferme Agroécologique (SFA)

Société de développement de Fermes Agroécologiques, qui prend la forme juridique d’une société coopérative de type SCIC. La SFA est constituée de partenaires publics et privés, dont notre AMAP. C’est elle qui détient le foncier, les bâtiments, le matériel et le loue à la ferme de l’Envol. Les partenaires privés de la SCIC, outre les AMAPs, sont des restaurateurs et des distributeurs. Ils s’engagent sur un principe équivalent à celui des AMAPs : un abonnement fixe et une livraison dépendante de la production.

La SCOP de la ferme de l'Envol

Les paysans partenaires s’organisent également en société coopérative, mais de type SCOP, la SCOP de la Ferme de l’Envol. Ils sont salariés de la SCOP qui vend la totalité de sa production, à prix coûtant à la SCIC.