Ferme de l’Envol : le recrutement est lancé !

Tous les signaux sont au vert pour ce beau projet que nous accompagnons depuis maintenant 2 ans. Cela signifie pour notre association l’entrée dans une phase active de recrutement de nouveaux Amapiens. En janvier 2020, en plus du renouvellement habituel, nous pourrons accueillir environ 60 familles supplémentaires.

La Ferme de l’Envol, qu’est-ce que c’est ?

Répartition schématique des activités prévues de la Ferme de l'envol

Illustration : Fermes d’Avenir

Un projet de ferme autonome et résiliente porté par l’association nationale Fermes d’Avenir et soutenu par la communauté Coeur d’Essonne Agglomération.

Ce sont 50ha et par la suite 75ha réservés pour l’agriculture biologique par la communauté d’agglomération CEA, sur les terres de l’ancienne base aérienne dite de Brétigny. Un collectif d’agriculteurs et d’éleveurs organisés en société coopérative assurera la production locale et bio de légumes, oeufs, céréales, fruits. Une transformation sur place permettra de proposer aussi fromages, pains, jus, miels.

Une ferme autonome et résiliente :

  • les élevages produiront sur place les engrais nécessaires aux cultures
  • les cultures et élevages biologiques créeront un éco-système durable
  • la diversité et la surface permettront au sol de se régénérer périodiquement
  • vente aux AMAP et aux partenaires qui en respectent les principes
  • les paysans bénéficieront d’un statut de salarié, plus protecteur
  • le collectif permettra aux paysans de mutualiser et de s’épauler
  • l’accueil de nouveaux paysans et leur sortie seront sans impact juridique
  • la formation de nouveaux paysans et l’essaimage seront pris en compte

Quelle est l’implication des Paniers de Longpont ?

Notre paysan de l’AMAP des Douvières Eric, que nous avons aidé à installer en 2010, fait partie du collectif porteur du projet. Il passe d’un groupe AMAP de 80 parts de récolte à deux groupes AMAP à partir de janvier 2020 :

  • un groupe AMAP de 80 parts dont les légumes viendront surtout de la Ferme de l’Envol
  • un groupe AMAP de 45 parts dont les légumes viendront surtout de la Ferme des Douvières
  • ce sont donc globalement 45 parts supplémentaires, soit environ 60 familles

Ce travail accru sera possible par la pérennisation d’un emploi d’ouvrier salarié, qui s’occupera des parcelles des Douvières. La réduction des quantités produites aux Douvières permettra à ces parcelles de retrouver un rythme de régénération naturelle.

Parmi les autres porteurs du projet, il faut noter la présence de :

  • Laurent, paysan maraîcher en AMAP qui cultive à Boissy-sous-Saint-Yon (91) et fournit Le Panier Vanvéen depuis de nombreuses années. Son plan de culture a servi de modèle à nos deux paysans en AMAP à Longpont. Eric fait ses plants avec lui depuis plusieurs années.
  • Anaïs, qui a travaillé plusieurs saisons avec Laurent et aussi avec Erwan (notre autre paysan en AMAP) et a passé son BPREA l’an dernier (Brevet Professionnel de Responsable d’Exploitation Agricole)

Ce noyau du collectif de paysans est donc connu, solide et compétent !

Quels sont les autres canaux de vente ?

L’objectif est de continuer de servir des groupes AMAP :

  • Le Panier Vanvéen
  • Les deux groupes AMAP d’Eric (pour lesquels nous agissons localement)
  • Un nouveau groupe centré sur la Ferme de l’Envol : l’association « AMAP du Blutin » est déjà constituée et animée par un groupe de personnes motivées réunies par l’ADEMUB

Une autre partie de la production sera réservée aux autres partenaires (fondateurs et financeurs du projet) qui souhaitent respecter les principes amapiens d’engagement réciproque et de partage des risques :

Enfin, une vente directe à la ferme est prévue d’ici 2 ou 3 ans.

Quel est le sens de ce projet ?

Il est conçu comme un modèle, appuyé sur la compétence d’acteurs très expérimentés, pour la création et la multiplication de fermes nourricières locales respectant les principes des AMAP. Il répond au triple enjeu :

  • nourrir sainement la population locale
  • préserver les ressources naturelles
  • redonner de l’attractivité au métier de paysan

Il s’insère en précurseur dans le grand projet de transition alimentaire de Coeur d’Essonne Agglomération : Sésame. A ce titre, il vise aussi à moyen terme la fourniture de produits locaux et de qualités pour la restauration scolaire.

 

Les interrogations les plus fréquentes trouveront leur réponse dans notre Foire aux Questions dédiée : FAQ_Ferme_de_lEnvol

N’hésitez pas à nous contacter pour plus de détails ou pour entrer dans cette belle aventure !

La structure coopérative qui porte la création matérielle de la ferme offre aussi la possibilité de soutenir financièrement le projet.